Parlez-moi d’Europe – Mais que s’est-il passé le 8 avril ?

A l’heure de l’euroscepticisme et des interrogations qui pèsent sur le devenir de l’Europe, 70 jeunes néo-aquitains ont pris le parti de parler d’Europe, de comprendre et d’interroger les politiques européens, nationaux, régionaux et locaux sur des questions qui les touchent directement  ! Ils ont ainsi abordé 3 thèmes :

  • le changement démocratique en Europe 
  • le développement durable 
  • l’Europe sociale

Les participants avaient participé au mois de Mars a des formations sur tout le territoire afin de se préparer à la rencontre du 8 avril. Cette rencontre était organisée par les Centres d’Information Europe Direct de la Nouvelle Aquitaine et de l’association Contrôle Z à l’initiative du CIED Pau Pays de l’Adour. 

Comment s’est déroulé la journée? 

Une fois arrivée à Bordeaux et un petit café avalé, les 70 participants se sont séparés en 5 groupes. Ils ont ainsi pu échanger et préparer ensemble leurs échanges avec les élus. 

En effet, pour plus de diversité dans les propos, ils n’ont pas été réunis par ville d’origine mais mélangés afin d’avoir des discours différents. 

Après un bon repas et l’arrivée des élus, les échanges ont pu commencer. 

Les règles de la journée étaient simples : 20 minutes par thème et par groupe avec un des cinq élus présents afin que tous puissent échanger avec les élus présents. Et les règles pour les élus ? Ecouter et répondre aux interrogations des participants ! Rapide ? Oui ! Mais également intense et riche en débats et en échanges. 

Les élus présents étaient :

  • Virginie Rozière, députée européenne de la circonscription du sud-ouest
  • Sandrine Doucet, députée 1e circonscription de Gironde
  • Laurence Harribey, conseillère régionale en charge des affaires européennes et internationales
  • Monique Boulestin, sénatrice suppléante et membre du national du PRG en charge de l’Europe
  • François Blanchard, adjoint à la jeunesse de la ville de Poitiers

Après plus de 2h d’échange, les élus ont restitué la nature de leurs échanges avec les jeunes. 

A propos des échanges…

Que ce sont-ils dit ? Quelles étaient les préoccupations des participants ?

En vrac : beaucoup ont abordé l’influence des lobbies sur les institutions européennes, le manque d’éducation à la citoyenneté européenne, de consultation citoyenne mais aussi la question de l’obsolescence programmée, le conflit entre les labels qui protègent et les traités de libre – échange type TAFTA, etc. 

Mais aussi des idées bien sûr, comme la question de la création d’une sécurité sociale européenne ou encore l’intégration d’une mobilité européenne courte ou longue pendant la scolarité, la mise en place de malus pour les élus qui ne sont pas présents lors des sessions plénières au Parlement Européen. 

Beaucoup d’échanges, d’idées et de réponses à leur question ! On vous résumera tout ça prochainement à travers un livret qui reprendra tous les résultats du projet ! En attendant on vous partage un petit bout de leurs envies pour l’Europe !