Budgets pour Erasmus+ et Corps européen de Solidarité approuvés !

Ce vendredi 11 novembre, le Parlement européen et les ministres du Conseil de l’UE ont enfin trouvé un accord sur deux des programmes phares de l’UE, Erasmus Plus et le Corps Européen de Solidarité. 


Des nouveautés pour Erasmus Plus pour la période 2021-2027

Les députés européens ont réussi à obtenir 2,2 milliards d’euros supplémentaires sur les sept ans à venir, ce qui signifie que nous pouvons désormais compter plus de 26 milliards d’euros pour le programme et ses objectifs bien ambitieux !

Le nouvel Erasmus ne sera non seulement plus inclusif et innovant, mais aussi plus numérique et plus écologique. Parmi ses nouveautés:

1. Le programme s’ouvrira aux

  • élèves et enseignants d’écoles primaires ;
  • adultes en réinsertion professionnelle: cela pour leur donner la possibilité d’acquérir de nouvelles compétences personnelles et professionnelles, notamment des domaines tels que le numérique;
  • aux personnes porteuses d’handicap ou vivant avec des contraintes économiques, sociales et géographiques qui ne devront pas voir empêchée leur mobilité en Europe. À cet effet, des subventions complémentaires par les États membres seront disponibles pour que celles et ceux ayant des difficultés spécifiques puissent quand même recevoir des paiements anticipés et profiter d’une mobilité éventuelle.

2. Il s’agira d’un programme plus vert qui prévoira une intégration des indicateurs de climat dans le but de financer des mobilités plus écologiques.

3. Le programme prévoira également la création de centres d’excellence pour lapprentissage et la formation professionnelle et des alliances pour développer la coopération entre universités européennes.


Et en ce qui concerne le Corps européen de Solidarité ?


Le programme, de la valeur d’un milliard d’euros, débutera en janvier 2021. Le Parlement est parvenu à garantir de nombreux gains pour les volontaires:

  • Inclusion des jeunes ayant moins d’opportunités: grâce aux eurodéputés, la Commission et les États membres devront présenter des plans visant à améliorer l’inclusion des personnes ayant moins d’opportunités. Le volontariat dans le pays d’origine sera également possible, notamment pour les jeunes ayant moins d’opportunités.
  • Extension de l’âge limite pour les volontaires dans l’aide humanitaire: l’aide humanitaire présentant des défis spécifiques, les députés ont insisté pour étendre l’âge l’imite pour les volontaires dans l’aide humanitaire à 35 ans (contre 30 ans pour les autres activités), avec la possibilité d’engager des experts et des accompagnateurs sans limite d’âge.
  • Un volontariat plus vert: conformément au pacte vert européen, les actions de volontariat devront respecter le principe consistant à ‘‘ne pas causer de préjudice important’’, et les programmes seront évalués ultérieurement sur leur capacité à contribuer aux objectifs climatiques de l‘UE, par exemple en choisissant des moyens de transport neutres en carbone.


Prochaines étapes

Les accords conclus doivent encore être approuvés formellement à la fois par le Parlement et par le Conseil. Restez connectés pour suivre toutes les actualités !