Ursula von der Leyen est élue présidente de la Commission européenne

Ursula Von der Leyen

Le 16 juillet, à bulletin secret, les députés européens ont élu Ursula von der Leyen en tant que Présidente de la Commission européenne.  Elle est la première femme à être élue à ce poste. 

Débat décisif dans l’hémicycle

Après avoir été choisie deux semaines plus tôt par les chefs d’Etat et de gouvernement pour le poste de présidente de la Commission, Ursula von der Leyen a présenté devant les eurodéputés réunis en plénière à Strasbourg son programme pour une « Union plus ambitieuse ».

Européenne de cœur et de conviction, l’ancienne ministre allemande de la défense a annoncé qu’elle mettrait l’accent sur un programme ambitieux en matière de climat, afin que l’Europe devienne le premier continent neutre pour le climat d’ici à 2050.

En outre, elle s’est engagée à travailler en étroite collaboration avec le Parlement européen afin de renforcer la démocratie et une économie sociale de marché équitable en Europe. Ursula von der Leyen a également présenté une vision très personnelle du chemin que devrait emprunter l’Europe pour faire face aux défis mondiaux: «Nous devons le faire selon le modèle européen». 

L’intégralité de ses orientations politiques et son discours sont disponibles ici.


Avec 383 voix en faveur de sa candidature et 327 contre (22 députés se sont abstenus lors du vote), Madame von der Leyen a obtenu le soutien du Parlement européen, qui l’a donc élue en tant que présidente de la Commission européenne pour les cinq années à venir.

Les prochaines étapes

Sa première mission sera de mettre en place la nouvelle Commission européenne. En consultation avec Madame von der Leyen, les États membres proposeront chacun un candidat commissaire.

Ces commissaires désignés seront examinés par les commissions du Parlement européen responsables de leur portefeuille lors d’une série d’auditions à la rentrée (septembre, octobre).

Une fois qu’ils auront convaincu les commissions, le Parlement européen votera sur l’ensemble de la Commission lors d’une session plénière.

Nous rappelons que le Parlement européen exerce un contrôle politique sur la Commission européenne : il auditionne les candidats aux postes de commissaires et leur demande de rendre compte de leur action. Le Parlement dispose d’une motion de censure, qui lui donne le droit d’imposer à la Commission de démissionner en cas d’infraction du droit de l’UE. 

La nouvelle Commission européenne devrait commencer à travailler le 1er novembre.





Sources :

A la Une – Parlement européen

[En direct du Parlement] Récap’ : Le grand oral réussi d’Ursula von der Leyen devant les eurodéputés

Image à la une : EC – Audiovisual service (@European Union, 2019), fotographe Etienne Ansotte